Insécurité : Des campements des ADF détruits par les FARDC et la MONUSCO

Beni,26 Avril 2023
Beninipashe.cd

Les rebelles ougandais des ADF ( force allied democratic) ont subi une frappe dans une opération conjointe FARDC MONUSCO dans l’intervalle du mercredi 19 Avril au dimanche 23 avril 2023 dans la forêt d’Apetina-sana, une zonea considérée comme refuge de ces djihadistes, située à 50 Km de la ville de Beni au Nord-Kivu, dans une opération dénommé « destruction ».

C’est ce que affirme Enoch Ntonya, général et commandant de la brigade d’intervention rapide de la MONUSCO à Beninipashe.cd en précisant que grâce à ces opérations, ces rebelles ont été mis en difficulté.

« Dans une opération conjointe FARDC MONUSCO dénommée « destruction » la mission onusienne a mobilisé trois compagnies de casques bleus ainsi que des unités spéciales des forces de réaction rapide du Népal, de Kenya, de la Tanzanie et d’Afrique du Sud, cette opération s’est déroulée dans l’epaisse de la forêt d’Apetina-sana notamment dans la zone qui va d’oïcha à mamove via mayi-moya, baobab et apetina ».

Il affirme que grâce aux frappes, les assaillants ont abandonné leurs anciennes positions.

« Les troupes de la munusco ont ouvert le feu à des nombreuses reprises sur ces rebelles qui ont abandonné leurs positions pour fuir avec leurs femmes et enfants vers le nord du côté de la province de l’Ituri et les FARDC poursuivent de leurs parts les différentes opérations de ratissage dans la zone en fuite des ces hors la loi. L’objectif était de déloger les ADF dans la zone village Apetina mais aussi protéger les populations civiles enfin de leursm permettre de retourner dans leurs domiciles qu’ils avaient fuit suite à la recrudescence des attaques et nous allons maintenir la pression sur ces rebelles partout où ils seront, car c’est notre mandat de protéger les civils aux côtés des FARDC ».

Joël Losinu depuis Komanda

1 Comment

  • seraphin

    Vraiment c’est une bonne information. que les forces basées de ce cote se mutualisent pour imposer la paix. La population a trop endurée, les morts et les déplacements et les abandons des champs et vivent en détresse et misérablement. Courage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *