Nord-Kivu: reconnu coupable de crimes de guerre, un officier militaire condamné à mort

La Cour militaire du Nord-Kivu a rendu un verdict implacable en condamnant à la peine de mort le colonel Dogmatisa Paluku, commandant adjoint des opérations du 3410e régiment basé à Masisi-Centre, pour des accusations de crime de guerre par exécution extrajudiciaire le mercredi dernier.

L’officier militaire est accusé d’avoir cruellement ligoté et enterré vivants, dans une fosse commune, deux combattants de la milice APCLS Baraka et Ushindi en 2021, alors que ceux-ci s’étaient rendus aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la localité de Kahangole.

Suite à ces événements tragiques, la Cour a ordonné l’exhumation des corps des victimes afin de mener une enquête approfondie.

Les dépouilles ont ensuite été inhumées de manière digne, dans le respect de leur mémoire.

Les audiences, qui se sont déroulées sur une période d’environ sept mois, ont pu bénéficier de l’assistance précieuse de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) à travers sa section d’appui à la justice, soulignant ainsi l’importance de la coopération internationale dans la lutte contre l’impunité et la promotion de la justice.

Pascal Nduyiri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *