Clôture du processus d’enrôlement en RDC : qu’en est-il pour des régions occupées par les rebelles ?

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a officiellement clôturé l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo et dans les 5 pays sélectionnés pour la phase pilote.

Cette clôture a été précédée par la fermeture définitive des centres d’inscription des électeurs dans les 7 provinces de l’air opérationnel 3.

Quelle suite pour les zones occupées par les rebelles

Plusieurs entités n’ont pas été bénéficiaires de ce processus d’enrôlement, suite aux violences armées. La centrale électorale a précisé que ces opérations seront organisées dans ces entités suivant l’amélioration des conditions sécuritaires. Il s’agit notamment des territoires de Kwamouth, dans le Maindombe ; ,le territoire de Masisi, une partie de Nyiragongo et Rutchuru au Nord-Kivu.

La CENI a dans un communiqué annonçant cette clôture, remercié le peuple congolais pour la considération dont il a accordé à ce processus d’enrôlement.

« La CENI exprime sa reconnaissance au gouvernement de la République, aux partenaires tant nationaux qu’internationaux, pour leur accompagnement durant le processus d’identification et d’enrôlement des électeurs » ; lit-on dans un communiqué signé par Patricia Nseya Mulela, rapporteur de la CENI.

Azarias Mokonzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *