Goma : le Collectif de mouvements citoyens et groupes de pression projettent une manifestation pour demander la démission du maire

Goma,le 16 Avril 2024 (Beninipashe)— Face à la montée de l’insécurité et à l’inefficacité des mesures prises pour y remédier, le Collectif des mouvements citoyens et groupes de pression du Nord-Kivu annoncent une manifestation à Goma le pour mercredi 17 avril. L’objectif principal de cette action est de demander la démission du maire de la ville, Faustin Kapend.

Dans une déclaration faite ce lundi 15 avril 2024, le collectif déclare que « la situation déchirante de la province du Nord-Kivu et en particulier de la ville de Goma, suite à la recrudescence de tueries, kidnappings et autres actes contraires aux valeurs morales qui se produisent chaque jour sous le regard impuissant des autorités de l’État de siège ».

Ce collectif dénonce également la gestion calamiteuse non seulement de la province mais aussi de la ville de Goma qui est devenu le théâtre d’actes barbares.

La ville de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, est confrontée à une série de défis sécuritaires croissants. Malgré les efforts déployés par les autorités locales, la population est de plus en plus préoccupée par la détérioration de la situation sécuritaire.

Le collectif estime que le maire Faustin Kapend n’a pas réussi à assurer la sécurité des habitants de la ville; et réclame son départ.

« Le départ sans condition du maire de la ville, Faustin Kapend, qui a échoué dans sa mission de sécuriser la ville de Goma », déclare-t-il.

La manifestation est prévue pour mercredi 17 avril 2024 et débutera au Rond-point Mutinga pour se diriger vers le Gouvernorat de Province. Lors de cette marche pacifique, un mémorandum sera remis aux autorités locales pour exprimer les préoccupations du collectif et exiger des mesures urgentes pour améliorer la sécurité à Goma.

Les organisateurs encouragent tous les citoyens concernés par la situation à se joindre à cette manifestation pour exprimer leur solidarité et leur détermination à voir des changements positifs dans la gestion de la sécurité à Goma.

Cependant, il faut noter que le maire de Goma, le Commissaire Supérieur Principal Kapend Kamand Faustin, a, dans un communiqué de presse rendu public le 14 Avril dernier, interdit toute Initiation de mouvement de grève dans sa municipalité. Pour lui, à ce moment précis, la manifestation n’est pas opportune; si elle survient, elle sera à la base d’un chaos. Il a ainsi appelé les manifestants à la collaboration en indiquant que la sécurité est une affaire de tous.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *