Ituri : Des femmes enceintes parmi les victimes du paludisme dans la zone de santé de Niania

Bunia, 26 Avril 2023, Beninipashe.cd
Les cas du paludisme sont devenus inquiétant dans la Zone de santé de Niania , située dans le territoire de Mambasa en province de l’ituri. Au cours de l’année 2022 , écoulée, cette zone de santé cumule trente-huit pourcent (38 % ) de personnes atteintes dont trente pourcents ( 30 %) de décès.

Cette Révélation a été faite à Beninipashe.cd mardi 25 Avril 2023 par le Docteur Joseph Pemanakue, médecin chef de zone de santé Niania, à l’occasion du seizième (16è) anniversaire de la journée mondiale de lutte contre cette maladie cité.

Tout en appelant la population à l’usage des moustiquaires imprégnées d’insecticides et à l’assainissement , ce disciple d’ hypocrate indique que sont les enfants ayant l’âge inférieur à cinq ans et les femmes enceintes qui sont le plus touchés par c la malaria qui présente plusieurs complications.

« […] d’abord la première complications c’est l’anémie dû au paludisme et le néro-paludisme ça présente autour de trente pourcents (30%) de cas de décès dans la zone de santé de Niania. Nous avons une donnée de 2022 , nous avons eu nonante-un (91) cas , plus cent- vingt-cinq ( 125) cas dû à l’anémie, tout ces chiffres représente un pourcentage de trente-huit pourcent ( 38%). Les causes il ya de salubrité , les gens n’utilisent pas des moustiquaires imprégnées d’insecticide.» a fait savoir le Docteur Joseph Pamanakue.

À en croire notre Source, des stratégies préventives sont en cours pour mettre à l’abri la communauté de cette catégorie de la population , la plus atteinte. Il s’agit notamment la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées d’insecticides , la dotation gratuite des médicaments et d’autres injections.

Instituée par l’ organisation mondiale de la santé ( OMS), la journée mondiale de lutte contre le paludisme 2023 est passé sous un thème « il est temps de parvenir à zéro cas de paludisme : investir , innover , mettre en œuvre».

D’après le rapport de l’ONG SANRU en collaboration avec le programme national de lutte contre le paludisme (PNLP ) plus de 24. 880 cas de décès ont été notifiés au cours de l’année 2023.

La République Démocratique du Congo est le deuxième pays le plus touché avec un taux élevé du paludisme après le Nigeria.

Elias Lwayivweka depuis Bunia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *