Journées sans activité à Beni : La société civile exige la levée de l’état de siège pour inefficacité

Les activités économiques et scolaires restent paralysées depuis la matinée de ce lundi 15 mai 2023 en ville de Beni, Nord-Kivu.

Cette situation est consécutive à un appel lancé par la société civile, qui a projeté une série d’actions sans activité pendant 5 jours pour decrier l’insécurité grandissante dans la ville de Beni et par ricochet exiger la fin de l’état de siège, une mesure exceptionnelle décrétée par le chef de l’état pour restaurer l’autorité de l’Etat.

Depuis le matin, la ville de Beni est fantôme. Les habitants ont été contraints de rester à la maison à la suite de cet appel des forces vives . Des barricades ont été érigées dans les points chauds de la ville. Les manifestants pour les uns ne jurent que par le départ du maire de la ville se Beni, et éventuellement pour la fin de l’état de siège.

Des jeunes et les éléments de l’ordre se sont livrés à des jets des pierres et tirs de sommation dans certains quartiers comme Kanzuli, cité Belge, Kasanga Tuha et autres. Des cas d’interpellation ont été observés dans le rang des manifestants.

Cependant dans la foulée, certains dérapages ont été déplorés . L’on Signal deux blessés. Il s’agit d’un conducteur de moto avec son passager qui provenaient de Mangina et qui se sont heurtés à un groupe de manifestants qui les ont molesté et cela a malheureusement provoqué des cas de blessure affirme un chef de base du quartier Kanzuli.

Pour le moment, les activités restent toujours paralysées. Cette première journée a été pour les organisateurs une réussite . Ils appellent la population à observer une deuxième journée pacifiquement.

Azarias Mokonzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *