Mambasa: Un militaire FARDC de la 31 è brigade trouvé en plein ébat sexuel dans une église « EERA» à Mayuano

Mambasa, Le 11 Août 2023, Beninipashe.cd – Une fille d’une vingtaine d’années a été violée par un élément de la 31ième brigade des Forces Armées de la République Démocratique du Congo ( FARDC) la matinée de ce vendredi 11 Août 2023, dans une église Évangélique pour les rites africaines « EERA» en sigle. Cette Église est située à Mayuano, une Bourgade située dans le territoire de Mambasa, à environ 35 Kilomètres du chef-lieu de ce territoire, en Provence de l’Ituri.

L’alerte émane de la nouvelle société civile congolaise ( NSCC) de Mambasa, par le biais de son coordonnateur John Vuleveryo. Aussitôt arrêté à flagrance en plein ébat sexuel avec cette jeune fille , le bourreau a été conduit à la police nationale congolaise basée dans la zone, ajoute notre Source qui parle d’un acte « de profanation» à l’endroit d’une église chrétienne.

« Ce militaire, au delà d’être poursuivis pour viol présumé , il vient de commettre également une profanation . Un fait que nous condamnons avec dernière énergie, pour lequel nous demandons à la police ayant été saisie par ce dossier d’ordonner le transfèrement de ce militaire de manière urgente à l’auditorat militaire détaché de Mambasa afin que ce militaire réponde de ces actes et que la décision qui sera prise par l’auditorat soit de manière à décourager ces genres d’actes» souhaite John Vuleveryo à Beninipashe.cd

Alors que le parlement des jeunes du territoire de Mambasa exige , le départ de cette brigade suite à son « incapacité » de restaurer la paix, dans cette partie , La nouvelle société civile congolaise ( NSCC), regrette également le fait que ce cas de viol commis à l’église de « EERA» arrive après l’incendie « intentionnel» d’une maison de la population civile par un militaire de la 31 ième brigade des FARDC le 08 Août dernier à Bandibwane.

« Nous demandons aux autorités judiciaires mais aussi aux responsables de la 31e Brigade, de bien vouloir enquêter sur la situation du militaire qui a incendié une maison appartenant à un citoyen à Bandibwame. Le fait que ceci ne soit pas passé inaperçu , ça fait que la population trouve réellement que les autorités se soient penchés sur les faits infractionnels» a-t-il conclu

Nos efforts pour entrer en contact avec les responsables de la 31 ième brigade des forces armées de la République démocratique du Congo n’ont pas payé.

Elias LWAYIVWEKA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *