Nord-Kivu : Les positions cédées à la force régionale, réoccupées par la coalition M23-RDF

Le gouvernement congolais déplore le renforcement des éléments du M23 venus du Rwanda pour réoccuper les positions cédées à la force de l’EAC dans le territoire de Rutchuru, c’est dans la province du Nord-Kivu.

Le gouvernement congolais précise que même des positions cédées à la force régionale sont pour le moment contrôlées par ces rebelles soutenus par le Rwanda. Selon le Vice- Premier Ministre, ministre de la défense et Anciens combattants, consécutivement à cette situation les éléments FARDC sont en alerte maximale pour répondre à toute provocation qui peut résulter de ce nouveau comportement des rebelles. Une attitude qui viole intentionnellement le cessez-le-feu signé à Luanda.

« Nos Forces de Défense et de Sécurité restent en alerte contre la coalition M23/RDF qui se renforce d’éléments armés en provenance du Rwanda et réoccupe les positions qu’elle avait laissées à l’EAC » a déclaré le ministre de la défense lors de la dernière réunion du Conseil de sécurité tenu vendredi dernier à Kinshasa.

Cependant notre source a rassuré que « tous les efforts sont déployés afin de rétablir l’autorité de l’État et la paix dans ces parties du pays en proie à l’insécurité ».

Depuis le début des hostilités l’année dernière les assaillants s’embarrassent des territoires conquis et actuellement ils s’approchent de la ville de Goma ; d’aucuns estiment que c’est pour un assaut.

Azarias Mokonzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *