Sud-Kivu : Recrudescence d’insécurité à Minova, la population appelée au mariage civilo-militaire

Depuis un certain temps, la situation sécuritaire est devenue très volatile en cité de Minova, c’est en territoire de Kalehe, province du Sud-Kivu.

Une source policière dans la zone confirme le fait en indiquant que plusieurs cas de vol et autres abus sont souvent rapportés.

D’après le Commissaire Supérieur Adjoint Ongenda Ndenga Benoît, des cas des vols et cambriolages sont signalés dans la cité et environs. Ces cas ne peuvent pas finir s’il n’y a pas participation de la population car l’effectif d’éléments de policiers est moindre, ce qui ne permet pas de couvrir toute la la zone de Minova pendant les patrouilles nocturnes.

Ce cadre de la police insiste sur la vive participation de la population dans la restauration de la paix dans la région au lieu d’indexer les agents de sécurité comme auteurs de ce malheur. « sans la population rien n’est peut aller car chacun doit mettre la sécurité à la première place », déclare le commissaire supérieur.

Toutefois, « […] nous avons un faible effectif d’éléments de sécurité. Nous sommes dans cette obligation de faire participer les citoyens ordinaires car ce sont eux qui maîtrisent les coins de la cité où se cachent souvent les brigands mais aussi les zones rouge. C’est important d’être en communication avec les citoyens. Sans ceux-ci , l’armée n’est peut rien », reconnaît le commissaire Ongenda Ndenga Benoît.

Il appelle ainsi la population à la vigilance mais aussi à la prudence car l’ennemi n’est pas sélectif.

Siméon Semasaka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *