Ituri: Le ministre de la défense à Bunia pour évaluer la situation sécuritaire

Le ministre de la défense nationale vient d’arriver ce vendredi 10 mars 2023 en ville de Bunia , chef-lieu de la province de l’Ituri.

Sa mission consiste à évaluer la situation sécuritaire de cette province sous état de siège depuis près de deux ans, rapportent des sources militaires.

Gilbert Kabanda, comme c’est de lui qu’il s’agit, a été accueilli à l’aéroport «Murongo » , par le gouverneur Militaire de l’Ituri, le Lieutenant Générale Luboya N’kashama Johnny, le coordonnateur Provincial et National adjoint en charge des questions techniques et opérationnelles du P-DDRCS, Ainsi que plusieurs autres membres du comité Provincial de sécurité.

D’après un bref programme, avant de présider une grande réunion pour évaluer la situation sécuritaire de ce coin accru aux groupes armés, le ministre de la défense Nationale et ancien combattant Gilbert aura un entretien tout d’abord avec toute l’équipe du P-DDRCS et le bureau de la MONUSCO.

Que pensent les habitants de l’Ituri en ce qui concerne l’arrivée de ministre de la défense?

En Ituri, l’une de province menacée par les groupes armés locaux et étrangers dont notamment les plus virulents, les djihadistes islamistes des forces démocratiques et alliées ADF, des CODECO, groupe d’autodéfense Zaïre, FPIC,[…] la population traverse une vie pénible suite à la recrudescence de l’insécurité qui pèse sur elle, ces derniers jours.

Les habitants de la ville de Bunia, qui se sont confiés à Beninipashe.net attendent une solution adéquate par rapport à cette arrivée. Pour les uns , le ministre de la défense Nationale devrait s’installer dans cette partie jusqu’au rétablissement de la paix.

« il faut qu’il comprenne cette fois-ci, c’est que nous traversons réellement. Actuellement nous devons être débarrassé des groupes armés qui nous ménances. Surtout ceux là qui ne sont pas entrain de respecter leurs actes d’engagements de cessation des hostilités» appelle-t-il.

Elias Lwayivweka / Bunia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *