63ème anniversaire de la RDC : « Le pays recule et devient de plus en plus dépendant d’autres Etats, même sur le plan sécuritaire » Me Ghislain Syauswa

La République Démocratique du Congo, commémore ce vendredi 30 juin 2023, son 6ème année depuis son accession à l’indépendance.

Cette journée a été marquée par une méditation sur l’ensemble de la République.

A l’occasion de cette journée, des réactions s’enregistrent au sein de la classe politique congolaise. Dans un entretien avec Beninipashe.cd, maître Ghislain Syauswa, un acteur Politique oeuvrant en ville de Beni au sein du parti Ensemble pour la République, regrette que 63 ans après, la République Démocratique du Congo n’a pas été capable de jouir des acquis de son indépendance « théorique ».

A l’en croire, face au rythme de la gestion actuelle et passée, la République Démocratique du Congo est loin d’être indépendante.

« C’est la République Démocratique du Congo qui est en train de se laisser être dépendante d’autres Etats parce que aujourd’hui, notre indépendance est beaucoup plus hypothéquée et confisquée par des petits Etats. Parceque à un moment donné ces Etats ne pouvaient même pas approcher les orteils de la RDC, nous avons un problème de leadership, et la RDC n’a plus son prestige qu’elle avait il y a quelques années » a-t-il fait savoir.

Ce dernier a noté amèrement 63 ans après que la RDC a reculé sur tous les plans. Selon lui, la RDC a perdu sa référence dont elle jouissait au cours de premières années de l’indépendance. Des entités qui étaient réputées industrielles sont devenues actuellement la référence des églises, constate notre source qui appelle les congolais de se réveiller debout pour changer les choses.

Maître Ghislain Syauswa pense que cette situation est dûe faute de l’absence du leadership au sommet de l’État. Celui-ci motive ses analyses notamment par la gestion économique et sécuritaire du pays. Il déplore que malgré les multiples expériences de gestion, l’économie et la sécurité de la RDC dépendent de l’extérieur.

« Même la petite protection régalienne n’est pas assurée. on veut on fait nous berner dans une sorte de dépendance. En un moment donné ce sont les autres qui dépendaient de nous mais nous vivons le contraire. Comment pouvez-vous vous imaginer que nous qui étions la 8ème armée d’Afrique, nous faisons recourt même au Soudan qui n’a pas une armée officiellement, faire recours au Burundi, au Kenya pour assurer notre sécurité ? Le pays a vraiment reculé et le problème est lié au problème du leadership au sommet de l’État et malheureusement ils sont arrogants. Comment comprendre que les personnes qui ont été invitées sur notre territoire, nous ne sommes pas capables de le contrôler, ils nous dictent tout. Maintenant disons-nous, où est partie notre souveraineté ? » s’est interrogé maître Ghislain Syauswa, l’un des acteurs politiques hostiles au régime de Félix Tshisekedi au Nord-Kivu.

La République Démocratique du Congo commémore son indépendance alors qu’une partie sur son territoire est contrôlée par l’armée rwandaise.

Azarias Mokonzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *