Beni : Le courage de Esta KAVIBOSI, cordonnière malgré son état physique

La découverte des femmes qui exercent les métiers vus des hommes dans la ville de Beni (Nord-Kivu) n’arrête pas de surprendre. Elle, c’est Esta KAVIBOSI que le handicap physique n’empêche de braver le soleil de cette ville de l’Est en proie à l’insécurité depuis plusieurs années pour prendre soin de sa famille.

REPORTAGE

Installée dans une chambre de la maison située dans le quartier Tamende, Esta KAVIBOSI raconte que c’est depuis 10 ans qu’elle exerce le métier de cordonnerie.

Du haut de ses 29 ans, elle ne se plaint pas de sa condition. Elle encourage les personnes vivant avec handicap (PVH), à défaut de détenir de grands diplômes, à se choisir un métier pour leur prise en charge complète.

Après des nombreuses années de travail, Esta KAVIBOSI commence à former d’autres personnes, à l’occurrence une autre femme et un jeune garçon qui travaillent avec elle dans ses locaux.

Esta KAVIBOSI dans son atelier de cordonnerie avec ses apprentis cordonniers. Photo D.Mupanda/beninipashe.net

Elle répare, fabrique et lave les souliers

Comme dans tous les métiers, les clients insolvables ne facilitent pas l’émancipation de ces femmes qui valorisent le travail de leurs mains. Une fois cette difficulté dépassée, Esta KAVIBOSI rêve grand pour développer son activité.

Delphin Mupanda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *