Guerre à l’Est : Entre les accords qui multiplient les ennemis, Guershom Kahebe augure le risque d’assister à un chao sécuritaire des troupes supposées sortantes et entrantes

Les réactions ne cessent d’être enregistrées au sein de la classe politique congolaise sur la vague des déploiements des troupes étrangères sur le territoire congolais, notamment dans sa partie Est pour combattre au côté des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), les groupes armés qui y font leur loi.

Ces réactions qui suscitent des analyses thérapeutiques, ne mettent ou mieux ne placent pas loin, des actions non fructueuses dans une nouvelle approche.

Sombritude entre accord signé par Félix Tshisekedi et ses paires

L’acteur politique Guershom Kahebe a déclaré dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux ce jeudi 11 Mai 2023, que l’attitude du président Félix Tshisekedi avec ses homologues présidents dans la recherche de la paix à l’Est du pays n’est pas plus claire et dénote « d’une distraction éhontée de tâtonnement en boulimie au sommet de l’État ». Guershom Kahebe a comme en train de prédire un avenir sombre sur la question sécuritaire à l’Est du pays, selon lui suite à l’inattention des autorités congolaises qui sombrent dans une sorte d’amateurisme.

Dans cette vidéo, notre source est d’abord revenue sur les accords signés entre le président congolais et le président rwandais, dont le non respect des accords entre l’une des parties, serait la conséquence des violences qui se vissent à l’Est du pays.

« Dans un passé récent, Félix Tshisekedi a signé des accords avec Kagame dans leur amitié, mais on ne sait pas ce qui était arrivé, car Félix Tshisekedi n’avait pas respecté ces accords selon les témoins, ce qui explique la guerre à l’Est du pays » a-t-il expliqué, en revenant sur d’autres accords signés entre le président congolais et d’autres chefs d’états.

« Monsieur Félix Tshisekedi a encore signé des accords avec Museveni contre les ADF mais entre-temps, Kampala serait en train de soutenir le M23 faute de ne pas respecté les accords ».

Guershom Kahebe, note que le chef de l’État congolais ne s’est pas limité aux seuls chefs d’états, et a associé dans sa politique de recherche de solutions les organisations internationales de la sous région, qui aussi seraient à la manœuvre pour le dribbler encore une fois. Il est notamment revenu sur les accords avec l’EAC.

« Félix est allé encore signé les accords avec l’EAC et selon lui, il pensait que les troupes viendraient pour combattre le M23. Il y a pas longtemps s’était avec l’Angola mais qui après par le biais du ministre congolais Lutundula avait affirmé qu’elles n’étaient pas venues pour combattre en RDC ».

Les accords au risque de multiplier les ennemis ?

Guershom Kahebe, pense en outre que face aux enjeux politiques de l’heure, le président congolais risque de multiplier les ennemis pour embarquer le pays dans une crise sans issu à la suite de ces accords. Il a ainsi dit en se référant sur le nouveau déploiement annoncé des troupes de la SADC pour combattre le M23, à ce moment où la force de l’EAC contrôle le terrain avec toute frigidité. Ainsi notre source, prophétise le risque d’assister à un évènement belliqueux sur le territoire congolais entre les troupes de l’EAC et celle de la SADC dans la conquête du leadership.

« L’histoire risque de se répéter, si les troupes de la SADEC décident d’apporter son appuie à Kinshasa, et celle de l’EAC eux rebelles, nous risquons d’assister à une guerre sans issue et le pays court les risques énormes d’être divisés. Ces troupes risquent de s’affronter sur le territoire congolais et vous vous imaginez la suite, s’ils décident de se battre, et c’est malheureusement la population qui en paie le pont cassé. l’Est risque d’être contrôlé par les troupes de l’EAC et l’Ouest par celles de la SADC. L’avenir du Congo est plus sombre qu’il ne l’avait jamais été dans l’histoire de notre pays » a expliqué Guershom Kahebe.

Azarias Mokonzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *