Ituri: Kidnappée par des ADF à Masiliko, une femme retrouvée morte sans tête près de la rivière Lololo

Un corps sans vie, appartenant à une femme a été découvert l’après midi de ce dimanche 28 Mai 2023 dans un champ , situé près de la rivière « Lololo», territoire de Mambasa, en province de l’Ituri.

John vuleveryo coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise de Mambasa qui a rapporté la nouvelle à la presse, précise que le corps de la victime était détaché de sa tête. Ce dernier attribue cet acte d’horreur aux terroristes islamistes ADF. Il a ainsi justifié son argument par le fait que, cette femme été enlevée par ces assaillants au cours de la dernière attaque perpétrée par ces derniers à Masiliko, chefferie de Babila-Bakwanza ou des dégâts humains que matériels avaient été enregistrés.

« Son corps gît encore par terre en voie de décomposition. ça donne la chaire de poule à regardant ce corps mort qui a été détaché de la tête. déclare celui qui l’a découvert dans son champs, et qui a saisi le service de monitoring NSCC MAMBASA» a fait savoir John Vuleveryo à Beninipashe.cd

Ce dernier s’inquiète cependant de la monté en flèche de l’insécurité dans cette partie de la province de l’Ituri, c’est pourquoi il sollicite aux autorités militaires de déployer une équipe d’anti-mine avant l’enterrement de ce civil tué.

« Tout a rappelant que ça ne fait pas longtemps qu’une bombe installée par les ADF s’est explosée sur les civils et militaires pendant la levé du corps du regretté Vianney réparateur de profession après être tué par les mêmes ADF dans la localité Masiliko, Nous exhortons aux autorités de bien vouloir constituer une équipe spécialisée pour l’enterrement de la victime de ce jour car, cette mesure pourra épargner aux profanes en matière de mines surtout les civiles en sont tombés dans les pièges des ADF » a-t-il souhaité.

Vendredi dernier, deux (2) civils avaient été tués au côté de quatres ( 4) blessés, et sept (7) motos et sept (7) maisons incendiées par les rebelles ADF au coude leur passage à Masiliko.

Elias Lwayivweka depuis Bunia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *