« L’alcool, un danger permanent dans l’organisme humain » Docteur Babah

L’alcool comme la cigarette revêt des risques dangereux sur la santé d’un être humain, a révélé ce lundi 21 août 2023 à Beninipashe.cd, le docteur Babah Mutuza.

D’après ce médecin généraliste, L’alcool augmente le temps de réaction, diminue les réflexes, la vigilance et la résistance à la fatigue. L’alcool perturbe également la vision, l’estimation des distances et la coordination des mouvements.

Notre source ajoute que la prise excessive de l’alcool touche directement le cerveau et entraîne le coma-itilique qui inhibe ce qui peut conduire à la mort.

Le risque est énorme, selon lui, et le danger reste permanent en force de prendre à une haute intensité l’alcool.

« Il y a trop des risques avec l’alcool sur tous les organes, commençons par le cerveau. La plupart des gens qui prennent l’alcool à des doses très élevées, ils s’exposent à ce qu’on appel un coma itilique. L’alcool va inhibé les fonctions du cerveau et ces personnes là vont facilement entrer en cama, et ce coma est accompagné hypoglycémie et donc ça peut facilement entraîner la mort. Le rein n’est pas fait pour filtrer le macromolécules. » a-t-il fait savoir.

A en croire le docteur Babah Mutuza , « Lorsque le taux d’alcoolémie est supérieur, le reste d’alcool part dans les viriles, c’est comme si vous étiez en train de forcer le filtre du rein et ça peut facilement entraîner les maladies renales, il y a pleins, seulement à cause de l’alcool. Si il y a aujourd’hui un lien étroit et bien établie entre l’alcool et la sirose de foie parce que pour que l’alcool que nous ingerons soit éliminé, il faut qu’il soit transmis au niveau du foie d’aldeide. L’ aldeide, ce sont des molécules très lourdes que la foie n’arrive pas à éliminer. Et donc petit à petit que ces molécules sont en train de détruire les pathocites qui n’ont pas la capacité de se régénérer conséquence directe, c’est la structure du foie qui change, et cela qu’on parle maintenant qu’il y a un sirose qui sont installés. Bien qu’on ne fume pas Parce que la fumée attaque le plus souvent le poumon et l’alcool la foie » a-t-il expliqué.

Quant à l’estomac le docteur Babah précise que « l’alcool inhibe la sécrétion c’est-à-dire la production du facteur intrinsèque est sécrété au niveau de l’estomac principalement à la base de l’absorption. Les gens très alcooliques, ils n’ont pas de sang, et généralement mal nutrie en carace de vitamine B12 ».

Il indique que l’alcool a plus de risque sur la vie de l’être humain. Ainsi pour se faire il rejette les responsabilités à chaque individu.

« Le lobbying de tabac jusqu’aux années 1980 ont exigé malgré qu’il y avait des centaines des milliers des cas des cancers de poumons, les lobbying ont continué afin que l’inscription, fumer est préjudiciable à la santé ne soit pas inscrite. C’est seulement face l’explosion des cas de cancer de poumons en Europe qu’ils ont été obligés malgré eux, que le tabac d’accepter que le tabac était cancéresien. Je fais ça, par parellelosme avec l’alcool. Peu importe, ils accepterons que cela est nuisible à la santé ça va venir, mais ce sont des lobbyings qui génèrent des milliards de dollars. Il ne faut pas penser que ça va se limiter à notre niveau. Ils sont partout et ils travaillent pour ça. C’est donc une question de responsabilité individuelle. Plus on en prend on se créer une certaine dépendance. Nous nous donnons les faits, que chacun tire sa part de conclusion et ses séquences ».

Azarias Mokonzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *