Nord-Kivu : Quelques jours jours après l’attaque rebelle des ADF en Ouganda, les FARDC renforcent leur dispositif sécuritaire à Kasindi.

Après l’attaque rebelle des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) à Mpondwe, district de Kasese en Ouganda, l’armée congolaise annonce un renforcement du dispositif militaire sur l’ensemble de la frontière de Kasindi.

L’annonce a été faite le dimanche 18 juin 2023 par le capitaine Anthony Mwalushayi, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 grand, qui indique que le commandant secteur et son état-major sont déjà à Kasindi pour s’assurer du déroulement des opérations.

« Après l’attaque macabre des terroristes ADF en Ouganda, nous, en tant que secteur opérationnel Sokola 1 Grand-Nord, nous avons pris des dispositions sécuritaires pour sécuriser davantage la cité frontalière de Kasindi. Et voilà que, dans la nuit du samedi à ce dimanche, les terroristes qui ont commis des dégâts en Ouganda voulaient traverser la frontière vers le Congo et nos militaires qui étaient au niveau de la frontière ont riposté farouchement pour empêcher l’ennemi de traverser vers notre territoire », a-t-il fait savoir.

Pra ailleurs, le capitaine Anthony Mwalushayi rassure que l’armée est déjà mobilisée pour barrer la route aux ennemis de la paix. Il a cependant demandé aux habitants de Kasindi d’accompagner les FARDC.

En même temps, le gouvernement Ougandais de son côté promet renforcer et intensifier ses opérations militaires en RDC pour la traque définitive des rebelles qui ne cessent d’endeuiller les communautés congolaises et Ougandaises.

Il faut le rappeler, les combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) ont , la nuit du 16 au 17 juin dernier , signé une incursion à Mpondwe, en district de Kasese, à l’Ouganda. Le bilan officiel de cette attaque a fait état de 42 personnes sauvagement tuées, et plusieurs blessés au côté des dégâts matériels.

Eugène VOMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *