Nord-Kivu: une manifestation populaire réprimée fait 7 morts et l’interpellation 158 personnes à Goma

Goma, Le 30 Août 2023, Beninipashe.cd
La nouvelle manifestation exigeant le départ de la mission des nations unies pour la stabilité du Congo ( MONUSCO) , de l’ East Africa Community organisée en ville de Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu par les fidèles de la secte appelée « La Foi Naturelle Authentique Messianique vers les Nations ( FNAMN),du pasteur Ephraïm Bisimwa, a été réprimée ce mercredi 30 Août 2023.

Toute les activités socio-économique sont restées quasiment fermées , cela malgré quelque circulation observée.

C’est dans les quartiers Ndosho et Kyeshero où les balles se faisaient entendre, depuis les premiers heures de ce mercredi, rapporte des sources locales.

Dans un communiqué du gouvernement provincial du Nord-Kivu dont Benininipashe.cd détient l’on note un bilan encore provisoire de sept (7) morts dont un élément des forces de défense et sécurité lapidé ainsi que six personnes (6) dans le rang des adeptes « Wazalendo» et plusieurs blessés.

«[…] les forces armées de la République Démocratique du Congo portent à la connaissance de la population de Goma et ses environs, qu’un groupe des bandits armés drogués et manipulés, se faisant passer pour les Wazalendo appartenant à une secte mytico-religieuse du prophète BISIMWA Éphrem, ont prémédité et semé le chaos dans notre ville à partir de la nuit de ce mercredi 30 Août 2023 ,avec comme revendication, le départ de la MONUSCO, de la force régionale de la communauté des états d’Afrique de l’est ainsi que de tous les occidentaux y compris leurs ONG» peut on lire dans ce communiqué

Dans cette même manifestation , cent-cinquante huit (158) personnes ont été blessés et plusieurs autres interpellées, poursuit notre source.

Consécutivement à cette situation, le gouverneur militaire du Nord – Kivu , le Lieutenant Général Constant Ndima , présente ses condoléances aux familles qui ont perdu les leurs. Et met en garde , tout ceux qui voudraient se livrer aux actes d’incivique.

Autre version avec une affirmation alarmante

Si d’autres sources confirment la mort de six (6) d’autres par contre compte la mort de plus de quarante (40) personnes au côté des interpellations. La station de radio « Uwezo wa neno » vient d’être saccagée.

La même source note également l’incendie du lieu de culte des fidèles de la secte « La fois naturelle authentique messianique vers les nations , par des personnes inconnues .

Qui ont saccagé la station de la radio «Uwezo la neno» ?

Témoignage d’un journaliste de Goma contacté par Beninipashe.cd, requis sous l’anonymat.

« C’est vers 4heures que les forces armées de la République démocratique du Congo FARDC ont attaquées le local de notre radio et notre temple. Ils ont tuées six personnes.» a-t-il indiqué

Soulignons que cette manifestation était frappée d’interdiction par le maire de cette ville touristique.

Elias LWAYIVWEKA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *