RDC : Human Right Watch scandalisé par le propos d’éloge à la police par le chef de l’état, après la répression sanglante de la dernière manifestation organisée par l’opposition

« Les propos de M. Tshisekedi font craindre que l’enquête policière sur les violences manque d’impartialité et que le gouvernement encourage l’usage excessif de la force par la police lors de futures manifestations » a déclaré ce lundi 29 mai 2023, Human Right Watch en réaction aux éloges donnés par le président Tshisekedi au chef de la police qui supervisait les opérations lors de la dernière manifestation organisée par l’opposition.

Pour cette organisation internationale, ces propos encouragent l’usage excessif de la force par la police, ce qui expose gravement les éléments de l’ordre à commettre des violations graves de droits de l’homme.

Dans sa déclaration après la visite des victimes de la marche, Félix Tshisekedi avait encouragé l’officier supérieur de la police qui supervisait les activités en la promettant de l’élever en grade pour son professionnalisme.

« Je suis content de vous avoir élevé en grade et vous méritez encore d’aller plus haut. Bravo pour le travail que vous avez fait, zéro mort c’est très bien. Les voyous ont été maîtrisés c’est très bien ».

Dans une autre déclaration loin de la capitale congolaise, à Chine le chef de l’état avait justifié les dérapages lors de la dernière manifestation organisée par
l’opposition.

« Nous avons une police qui pendant 18 ans a été vidée de sa substance. L’on recrutait des jeunes gens qu’on habillait en uniforme sans formation […Ndlr]. Nous avons donc hérité de ces gens que nous essayons maintenant de renforcer les capacités ».

Azarias Mokonzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *