Refus par la Belgique d’accréditer Vincent Karega : Kigali accuse Bruxelles d’être sous pression de la RDC

Dans un entretien avec l’Agence Française de Presse (AFP), Yolande Makolo porte-parole de la Belgique a déclaré que le refus pour le royaume de la Belgique d’accréditer Vincent Karega en remplacement de l’ambassadeur Dieudonné Sabashongore fait suite à une pression de la République Démocratique du Congo.

Kigali estime que cette décision risque d’impacter négativement aux relations diplomatiques entre les deux pays.

« Il est regrettable que le gouvernement belge semble avoir capitulé face aux pressions du gouvernement de la RDC et à la propagande des organisations et militants négationnistes. Cela n’augure rien de bon pour nos relations bilatérales » a-t-elle déclarée.

Avec des taches noires, Vincent Karega est un diplomate aux scènes de scandales. En 2014 ce dernier était expulsé de l’Afrique du Sud qui le soupçonnait d’avoir participé à l’attaque contre le domicile de l’ancien général Faustin Kayumba Nyamwesa. En 2022, ce dernier était expulsé de la RDC au motif qu’il s’illustrait par des propos aléatoires et irrespectueux envers des dénonciations faites par des activistes des droits humains sur les activités belliqueuses du M23.

Azarias Mokonzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *