BUTEMBO: Quatre policiers tués et trois Jeeps incendiées dans une manifestation à Butembo

Quatre policiers ont été tués, quatre autres blessés et trois jeeps d’intervention de la police incendiées par les manifestants au Nord de la ville commerciale de Butembo au Nord Kivu, Est de la République Démocratique du Congo.

« La situation reste toujours tendue, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont réussi quand même à récupérer la situation. Mais bilan provisoire fait état de cinq éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) tués, trois jeeps incendiées et huit armes récupérées par la population » a annoncé à la presse le Capitaine Antony MUALUSHAYI porte-parole des Forces Armées de la République Démocratique du Congo dans la région de Beni.

Mercredi 10 Août, deux policiers avaient été tués dans une attaque de la prison centrale de Kakwangura de Butembo par des membres du groupe Forces Démocratiques Alliées (ADF) présenté par l’organisation État islamique (EI) comme sa branche en Afrique centrale occasionnant l’évasion d’au moins 600 détenus.

Jusqu’à dans les heures d’après-midi du vendredi 12 Août, une vive tension s’observait toujours dans la ville d’importance économique du Nord-Kivu, nous a reporté un collaborateur r de Beni Nipashe sur place.

Une de trois Jeeps de la Police Nationale Congolaise incendiée à la barriere de KANGOTHE-Butembo .Photo Mwana Mpenzi/BeniNipashe

« Parmi les manifestants y figuraient des hommes en armes à feu, nous sommes intervenus en renforts de la police » nous a confié le Colonel Mozebo E’PAPE Commandant des Forces Armées de la RDC à Butembo.

 » Les FARDC mettent en garde tout le monde que les forces Armées ne peuvent pas laisser la République à genoux, quiconque osera encore venir avec les armes des guerre dans une manifestation pacifique, rencontrera l’armée sur sa route » a mis en garde le Colonel Mozebo E’PAPE.

La société civile de Butembo par à travers son président Mathe SAANANE a dit ne pas comprendre la comment la situation a pu dégénéré au cours de cette journée du Vendredi.

Depuis la série des manifestations anti-ONU dans le Nord-Kivu, la situation est restée tendue sur la ville de Butembo.

Seros Muyisa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *