L’expertise dans la sphère politique de Jules Mathe, réclamée par la population de Beni

Les voix s’élèvent pour solliciter l’expertise de l’émissaire provincial du parlement des jeunes du Nord-Kivu, Jules Mathe dans la politique au sommet de l’état.

Ce sentiment ne cesse de produire d’écho au sein de la population du jour le jour. En effet, des critères qui intéressent plus la population de cette partie pour cet enfant de la commune rurale de Mangina, c’est notamment , son cheval de bataille pour la paix , sa défense des intérêts et droits de l’homme, son souci du développement, sa sagesse et plusieurs autres qualités dont il requiert pour la défense des intérêts de sa population.

Sa candidature à la députation nationale ou mieux provinciale, aux scrutins de décembre prochain est souhaité par une frange qui forme une couche importante au sein de la population civile.

La rédaction de Beninipashe.cd est allée plus pour savoir le poids politique de Jules Mathe Mumbere Émissaire. visiblement il a non seulement le soutien indéfectible de la population dans des entités précitées mais aussi de la population du territoire de Lubero et d’une partie de territoire de Mambassa en province en province de l’ituri.

« Il a des atouts pour l’émergence de cette partie. Il participe à la résolution des conflits. Il est un jeune dynamique qui a notre soutien. Il assiste des associations des jeunes, des clubs de vétérans quant il en ont besoin. Si on avait deux comme lui, ça serait une des meilleures de choses. Ses actions sont illimitées , parfois à Luberon, Ici à Beni à Mangina, n’en parlons même pas même à Mambasa » a fait savoir un habitant de Beni et membre d’un club de vétéran club.

Selon le calendrier de la CENI, les élections législatives nationales, provinciales sont prévues en décembre de cette année. Jusque là, il reste à savoir si l’émissaire provincial du parlement des Jeunes du Nord-Kivu, Jules Mathe Muhindo sera parmi les candidats comme souhaite la population de la partie Est de la République démocratique du Congo ( RDC).

La rédaction

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *