RDC: Réqualification, maintien, ou la levée de l’État de siège ? Voici ce que pense les acteurs politiques de l’ Ituri et du Nord-Kivu

Kinshasa, Lundi 14 Août 2023, Beninipashe.cd – Après deux ans et trois mois de l’État de siège , dans la province de l’Ituri et celle du Nord-Kivu , une table ronde sur cette mesure exceptionnelle décrétée par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi , est prévue dès ce Lundi 14 au mercredi 16 Août 2023 en ville de Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo ( RDC).

C’est à l’issue de la tenue de cette table ronde que la population se trouvant à l’ Est de la RDC, saura cette fois-ci sur l’avenir de l’État de siège.

Les participants déciderons sur sa levée, sa requalification et son maintien pendant ces deux jours dans la capitale.

Il faut dire que cette question suscite des réactions dans la classe politique congolaise.

Si les uns , ne sont pas d’accord pour le maintien de l’ État de siège au Nord-Kivu et Ituri, d’autres par contre ne décolèrent plus la présence de l’administration militaire , car selon eux « ces provinces vont dans le chaôs ».

Joint au téléphone par Beninipashe.cd, l’acteur politique et candidat à la députation nationale dans la circonscription de Beni ville, Kambale Machozi Jacques a salué l’initiative du gouvernement Sama Lukonde II , qui selon lui, cela répond aux attentes de la population. Pour lui , l’ État de siège n’a plus lieu d’être, vu que le pays est dans une période pré-électorale.

« Nous voulons que cette table ronde soit un cadre où les participants vos présenté la situation sécuritaire qui prévaut dans les provinces concernées par cet État de siège. Je crois que nous aurons des délégués , des députés provinciaux du Nord-Kivu et Ituri ainsi que certains notable qui seront à Kinshasa. Mon souhait est que cet état de siège soit levée, nous venons de voir sa force et ces faiblesses» a dit l’ acteur politique Kambale Machozi Jacques

De son côté, Benjamin Muvaha Katya, l’un des notables et candidat député nationale dans le territoire de Djugu, qui dit satisfait, pense de son côté que la tenue de cette table ronde est les fruits des plaidoiries menées en ville de Kinshasa.

«L’effectivité de cette table ronde est issue de nos recommandations, des plaidoiries que nous nous avons mené , il y a peu à Kinshasa. Car avions présenté la situation sécuritaire de l’ Ituri en général à son excellence , président du Sénat Bahati Lukwebo. Il a compris, qu’une table ronde se tienne , car l’État de siège avait déjà étouffé les droits et libertés des citoyens. La tenue de cette table ronde c’est un soulagement pour nous , ça prouve d’insuffisance que nos plaidoiries ne passent inaperçues» s’est-il félicité.

Pour sa part, Jean Bosco Assamba député provincial élu en ville de Bunia , chef-lieu de la province de l’Ituri , regrette comment l’État de siège n’a pas réussi à mettre terme aux cycles des violences perpétrés par des groupes armés actifs dans cette partie.

« L’unique motivation est d’aller demandé la levé pure et simple de l’État de siège , car il a montré sa limite. Nous avons été contant quand le chef de l’État l’avais institué. Nous avons cru qu’il va détruire les groupes armés chose drôle il y a des groupes armés qui sont nés pendant cet État de siège» regrette -t-il.

Tenue de la table ronde sur l’ État de siège à Kinshasa , une stratégie politique ?

Le gouvernement de la République démocratique du Congo ( RDC) , devait organiser la table ronde sur l’ État de siège dans les provinces concernées. C’est le vœu de Maître Achille Kapanga, l’un des notables de la région de Beni.

Cet encien Maire de la ville de Beni et candidat à la députation nationale pour le compte du territoire, pense que le choix de la ville de Kinshasa est politique.

Néanmoins il formule quelques recommandations.

« Il y a pas moyen d’en faire beaucoup de débat mais notre souci , c’était que ça se passe au Nord-Kivu comme en Ituri. Les recommandations que nous avons sont lesquelles ? Les autorités militaires doivent comprendre que c’est le moment d’aller au front. Si l’État de siège arrive à sa fin , il faut que le mariage civilo- militaire existe toujours.c’est ça le socle de la réussite de cette grande mission de ramener la paix au Nord-Kivu tout comme en Ituri.» a dit Me Achile Kapanga

l’État de siège , rappelons-le, avait été décrété le 06 Mai 2021 dans le but de mettre fin aux violences armées et d’imposer l’autorité de l’État dans l’ensemble des provinces de l’Iruri et du Nord-Kivu.

Elias LWAYIVWEKA

2 Comments

  • Bahati Musubao Muthawa

    Bonjour, je suis BAHATI MUSUBAO MUTHAWA, un acteur du Développement en Ville de Beni, à travers différentes ASBL et ONG locales; Je préfère présenter aussi mon point de vue en rapport de cette table ronde, à travers ce Commentaire :  » cette dite Table ronde a vraiment sa raison d’ être, néanmoins, sa localisation a été mâle choisie » Pourquoi ??? Comment expliquer qu’ elle soit organisée en dehors de la zone où cet état de Siège est exercé.???? Pour son efficacité, il fallait l’ organiser là où la majorité de la Communauté locale de l’ ituri et Nord Kivu devait s’ y rapprocher facilement afin de contribuer par leurs apports dans la réflexion des points inscrits à l’ ordre du jour. Cela devrait être plus rassurant par rapport à son résultat final..,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *