Résurgence des affrontements au Nord-Kivu : plus de 51 000 personnes auraient été contraintes de fuir leurs maisons (OCHA)

Beni,le 08 octobre 2023(beninipashe)- La résurgence des violents affrontements depuis le 1er octobre entre des groupes armés dans les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo fait craindre une nouvelle détérioration de la situation humanitaire. a alerté OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitations des Nations Unies )dans son rapport publié ce vendredi 06 octobre 2023

« entre le 1er et le 4 octobre, au moins cinq civils ont été tués et plusieurs maisons incendiées suite à de nouveaux affrontements qui touchent plusieurs villages dans la zone de santé de Mweso( territoire de Masisi) » peut-on lire dans ce rapport qui cite les sources locales.

Selon des sources humanitaires, plus de 51 000 personnes auraient été contraintes de fuir leurs maisons pour se mettre à l’abri des combats. Les personnes déplacées convergent vers Mweso, Kitshanga et d’autres localités du territoire de Masisi ,ainsi que vers Bwiza et Bishusha dans le territoire de Rutshuru.

Selon le rapport de l’OCHA consulté ce dimanche 08 octobre, ce 06 octobre, de violents combats ont également éclaté dans plusieurs villages de la zone de santé de Bambo ( territoire de rutshuru), où vivent plus de 33 000 personnes

Ce dimanche 08 octobre, plusieurs sources confirment la reprise des combats entre les M23 et les groupes d’autodéfense communément appelé les « Wazalendo ».

Des mouvements de la population supplementaires sont à anticiper

Seule une organisation humanitaire dispose actuellement d’une capacité de réponse médicale à Kitshanga et Mweso dans le territoire de Masisi, note Ocha

Cependant, avec l’afflux de personnes déplacées et les risques de choléra, cette capacité risque d’être rapidement dépassée renchérit le même rapport.

A ce jour, 2,4 millions de personnes sont déplacées dans la province du Nord-Kivu, y compris près de 950 000 dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo, Conclu Ocha

Seros Muyisa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *