« Seule la justice s’occupera d’eux » Lieutnant général Johnny Luboya N’kashama, aux auteurs des crimes commis en Ituri

Après la clôture des travaux le sur le dialogue intergroupes armés ténu le week-end dernier, un protocole d’accord de ces quatre (4) groupes armés locaux notamment la CODECO, MAPI , FPIC et FRPI
a été remis mardi 06 Juin 2023 au gouverneur militaire de la province de l’Ituri , le Lieutenant Général Luboya N’kashama Johnny, dans les enceintes du gouvernorat en ville de Bunia.

En effet, dans son discours d’une dizaine de minutes après la réception dudit protocole d’accord , cette autorité provinciale sous état de siège a dès la réception de ce protocole d’accord, encouragé ces groupes qui ont accepté la voix de la paix recherchée depuis plusieurs décennies, pour avoir accepter le chemin de la paix et de la tranquillité.

« C’ est un grand jour aujourd’hui de la paix en Ituri. C’est cette paix qu’on recherchait partout . Nous avons d’un côté ce dialogue qui va continuer . Nous avons le PDDRC-S où nous allons permettre tous les combattants d’être mobilisés et de rentrer chez eux pour travailler » a-t-il dit.

Selon la même source, cette province est aviée par plusieurs personnes pour freiner son développement.

A cette occasion, il a indiqué que ces crimes ne resteront pas impunis. La justice s’occupera des auteurs, a-t-il indiqué.

« Nous avons la justice Nationale et internationale pour des crimes internationaux vous l’avez vu . et merci aux noms qui commencent à tomber. Je pense que vous avez suivi le message du procureur de la CPI, il faut documenter les cas , ce ne pas seulement les morts de sorte qu’ils ne s’échappent au plus jamais. Et que plus tard leur famille ait honte de circuler ici en Ituri » a déclaré le Lt Gen Luboya N’kashama.

Ce dernier a rappelé que l’autorité de l’état s’impose et le gouvernement national reste déterminé à restaurer l’autorité de l’état.

« L’Etat ne se décourage jamais . si ma hiérarchie se rend compte que je suis fatigué , je serai remplacé pour que l’État gagne. l’État va gagnercparce qu’il est avec Dieu » a-t-il conclu.

Malgré le contexte sécuritaire qui ronge la province de l’Ituri , nombreux estiment que cette entité politique et administrative, est dans la voie de recouvrer sa quiétude.

Elias Lwayivweka depuis Bunia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *