Un colonel déserteur des FARDC au cœur des violences dans les hauts et moyens plateaux du Sud-Kivu

Les populations sont victimes des violences des groupes armés dans les hauts et moyens plateaux en territoires d’Uvira, Fizi et Mwanga en province du Sud-Kivu. Plusieurs villages de ces territoires sont devenus l’oasis des exactions des groupes armés des Forces Nationales de Libération (FNL), des Mai Mai Mupekenya, Gumino, Twigwaneho et Android.

D’après Kelvin Bwija, Coordinateur la société civile des compatriotes du Congo (Socico) dénonce que le groupe armé du Colonel déserteur au sein des forces armées de la RDC, Rukunda Michel Makanika soumet des civils à des exactions.

« Les mamans sont violées, les paisibles citoyens sont tués, des avortements par-ci par-là faute d’une prise en charge et l’absence des cours pour les enfants», a-t-il expliqué.

La Socico appelle les autorités à une implication pour mettre fin à des exactions de ces milices qui dégradent la situation sécuritaire.

Notons que l’Est de la RDC est victime des activités des groupes armés depuis plusieurs années. La communauté de l’Afrique de l’est (EAC), dont la RDC est membre, a décidé de déployer une force sous-régionale dans ces provinces à savoir: Sud-Kivu, Nord-Kivu, Maniema et Irumu pour aider la RDC à restaurer l’autorité de l’État et de se relever.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *